https://bu.univ-nantes.fr/medias/photo/concert-debat-plan-de-travail-1_1673604693993-png
  • Le 03 mars 2023 de 20:00 à 22:30
    Stereolux, Nantes
    false false
Ouvert à tous

Dans le cadre des JDLN 2023, nous vous proposons un concert débat d'après la BD  "Algues vertes, l’histoire interdite", d’Inès Léraud et de Pierre Van Hove, qui relate l'omerta politico-économique sur l’un des plus gros scandales écologiques en France.

concert_debat A la fin des années 2000, des affaires d’algues vertes toxiques ont fait la une des journaux télévisés français à plusieurs reprises. Trois hommes et une quarantaine d’animaux ont péri sur les plages bretonnes dans des circonstances encore non totalement élucidées aujourd’hui, même si tous les soupçons convergent vers un seul et même coupable : l’hydrogène sulfuré (H2S) qui émane des fameuses algues.

Dans la BD "Algues vertes, l’histoire interdite", Inès Léraud, journaliste d’investigation, a le courage d’une véritable lanceuse d’alerte. Quant à Pierre Van Hove, il illustre l’album d’une manière édifiante et juste.

Mnemotechnic et François Joncour (Poing) associent rock, noise et électronique pour porter sur scène et à l’écran, l’alerte brillamment lancée par Inès Léraud et Pierre Van Hove : « La lecture de la BD produit colère et effroi. Elle résonne et nous voulons la porter sur scène. »

Le concert sera suivi d’un échange avec le public animé par le journaliste Romain Ledroit, qui accueillera Daniel Ibanez et Kristen Falc’hon (association Splann!), sur le rôle des lanceuses et des lanceurs d’alerte dans notre société soumise à des enjeux informationnels multiples, et sur l’importance d’alerter.

L’alerte relève-t-elle d’un droit à protéger ou d’un devoir citoyen à encourager ? Face au risque de poursuites, le lanceur d’alerte doit-t-il se référer à un droit d’alerte ou à un devoir de citoyen ? On le voit, la définition du mot alerte est primordiale.

En espagnol « denunciantes » (dénonciateurs), en italien « informatori » (informateurs), en roumain « avertizori » (dénonciateurs), en tchèque « oznamovatelé » (notifiants)… montrent que les approches sont bien différentes selon les pays et que l’on s’intéresse souvent plus à qualifier le lanceur d’alerte que l’alerte elle-même.
 

Plus d'informations sur l'événement à Stereolux : ici

 

A découvrir

 

Réservez votre place :